Le dispositif AI

AIVE est une Association Intermédiaire (AI). Son objet est l’accompagnement des demandeurs d’emploi vers l’insertion professionnelle durable. Pour ce faire les AI disposent, entre autres,  d’un outil spécifique qui est la mise à disposition des intervenants pour des missions de travail auprès des profesionnels : entreprises, collectivités, associations, bailleurs.. , ou des particuliers. Les missions de travail permettent aux intervenants de renforcer ou de diversifier leur expérience; elles sont en lien avec leurs compétences et leur projet professionnel.

AIVE est l’employeur des intervenants (salariés en insertion) qui bénéficient parallèlement d’un accompagnement vers l’emploi.

En appui et concomitament,  AIVE dispense un accompagnement socioprofessionnel. L'accompagnement socioprofessionnel, c'est l'ensemble des différentes étapes nécessaires mises en place pour aider la personne à devenir autonome. Il a pour objet la  levée des freins, l'appui des démarches, le soutien des avancées. Il dure jusqu'à la sortie vers l'emploi ordinaire, la formation qualifiante ou la suite de parcours avec un autre dispositif. Il peut se prolonger au delà pour sécuriser l'insertion.

L’esprit de l’IAE. L’activité de l’Association intermédiaire

« Apparue en même temps que le chômage de masse, l’insertion par l’activité économique propose des emplois à des personnes en difficulté face à un marché du travail de plus en plus sélectif. Conçue comme un sas vers l’emploi classique, l’IAE a su démontrer que l’exclusion n’est pas une fatalité.

Depuis plus de 40 ans, le secteur de l’IAE propose des emplois à des personnes en difficulté : bénéficiaires des minima sociaux, chômeurs longue durée, jeunes peu qualifiés. Le passage par une structure IAE donne  à ces personnes accès à des emplois temporaires, assortis d’un accompagnement spécifique et de formations. L’ensemble doit leur permettre de retrouver des habitudes de travail, de la confiance en eux, d’acquérir certaines qualifications, mais aussi de résoudre les difficultés faisant obstacle à leur insertion : problèmes de logement, de santé, d’isolement, etc. L’objectif, au terme du parcours d’insertion de ces salariés, est qu’ils retrouvent de l’employabilité aux yeux des entreprises classiques et qu’ils puissent réintégrer le marché ordinaire du travail de manière durable.

«  Les AI, Associations Intermédiaires, sont nées dans les années 1980. Elles embauchent des salariés en parcours d’insertion, puis les mettent à disposition de particuliers, d’associations, de collectivités locales et d’entreprises.

Ces mises à disposition concernent différents types d’emploi notamment des emplois d’entretien et de nettoyage. Elles se font à titre onéreux, mais à but non lucratif. L’activité de l’AI s’appuie donc sur une double contractualisation : un contrat de travail est signé avec le salarié et un contrat de mise à disposition avec l’utilisateur. Les AI sont conventionnées par l’Etat. Dans le cas de missions en entreprise, l’AI se doit de conclure une convention avec Pôle Emploi. »

Extrait du HORS SERIE  N° 44 d’ ALTERNATIVES ECONOMIQUES / L’INSERTION PAR L’ACTIVITE ECONOMIQUE